Plume Libre

Blackout

Submergée par les émotions, j’ai atteint le point de non retour.

Je ne peux même pas songer essayer, revenir en arrière, c’est trop tard. Ça a été trop long, mauvais timing malheureusement.

Toute cette énergie que j’ai distribuée gracieusement, toute cette énergie qu’on m’a volée sans mon consentement, je ne puis désormais la puiser en moi.

Absorber, accumuler, telle une éponge pleine à rabord, à présent je rejette tout, je deglutis.

Ces dorures autour, ces personnes qui chacune à leur tour donnent le sourire ne sont en fait qu’un cache-misère. Rien d’insultant à leur encontre, je leur en suis reconnaissante d’avoir illuminé mes journées malgré la bassesse de cet endroit.