Il n’y a pas que les artistes ou les personnages publics qui ont besoin d’être sûrs d’eux. Pour séduire, négocier avec son patron, acheter une voiture, faire une présentation ou rencontrer de nouvelles personnes, il est important de paraître sûr de soiun minimum de confiance en soi est donc nécessaire pour bien vivre les situations du quotidien.

La confiance en soi est l’une des aptitudes les plus importantes à acquérir dans la vie, mais aussi l’une des plus difficiles, si elle n’est pas innée. C’est un long travail à faire sur soi, mais parfois avant de parvenir à être réellement sûr de soi, on peut utiliser des techniques pour paraître sûr de soi. C’est un début qui va vous amener à gagner en confiance sur le long terme.

 

Beautyzzz vous présente les étapes pour sembler sûr(e) de vous. En les appliquant, vous commencerez rapidement à voir une différence sur vous.

 

Cinq conseils pour avoir l’air sûr de soi

1 – Travailler sa posture

En adoptant une bonne posture, en quelques secondes on a l’air deux fois plus sûr de soi. Déjà, rappelez-vous qu’une mauvaise posture peut vous causer des problèmes et des douleurs dans le dos.

Si ce n’est pas instinctif pour vous, il va falloir faire un effort pour vous concentrer à avoir un dos bien droit, ce qui au fur et à mesure renforcera la bas du dos. Le sport aide à garder une meilleure posture et à muscler le dos. Pour y penser dans un premier temps, vous pouvez vous accrocher un post-it là où vous avez l’habitude d’être (bureau, cuisine, salle de bain, voiture…).

 

Et cela commence dès le réveil. Levez-vous aussi haut que vous le pouvez, comme si vous étiez une marionnette et que quelqu’un tirait sur une ficelle au-dessus de votre tête. Tirez vos omoplates vers le bas et vers l’arrière aussi loin que possible. Cela vous semblera peut-être bizarre si vous passez beaucoup de temps sur un bureau. Prenez votre menton et regardez droit devant vous. Vous verrez qu’en vous promenant, il y a beaucoup de choses à voir, le monde !

 

Si vous avez de la difficulté à tirer vos omoplates vers l’arrière, essayez des exercices de musculation du dos pendant votre sport. Cela renforcera les muscles du haut du dos et vous permettra de ramener les omoplates ensemble. Plus simple encore, essayez de vous tenir debout sur les talons, les fesses et la tête contre un mur, puis tirez vos omoplates jusqu’à ce qu’elles touchent également le mur. Faites-le tous les jours et augmentez la longueur de l’étirement à chaque fois.

 

Autre exercice si vous passez toute la journée sur une chaise. Asseyez-vous sur votre chaise, puis remontez sans avoir à vous balancer. Si vous devez vous pencher légèrement, vous le faites mal. Asseyez-vous droit comme si vous étiez toujours prêt à vous tenir debout sans avoir à vous pencher en avant. Votre bas du dos sera probablement fatigué parce qu’il n’est pas habitué à la nouvelle position mais travaillez dessus. Vous pouvez aussi faire du gainage planche tous les deux jours (en travaillant jusqu’à deux minutes) pour solidifier le dos.

C’est probablement l’étape la plus difficile dans votre apprentissage à paraître sûre de soi, car vous avez probablement passé des années et des années à développer une mauvaise posture sans même y penser. Passez un mois à faire un effort concerté pour avoir une meilleure posture, et vous serez sur la bonne voie pour une apparence plus confiante. Bientôt, vous n’aurez même pas à y penser!

 

2 – Parler tranquillement

Le débit de parole est aussi un sacré indice du manque de confiance en soi ou l’inverse. Travaillez-le. Parlez toujours en prenant une grande respiration en ralentissant votre rythme (ça ne veut pas dire être mou).

Quelle est l’importance de ralentir ? Quand on est nerveux, notre voix a tendance à prendre de la hauteur et on parle souvent plus vite qu’on ne le pense. Cela peut devenir incompréhensible pour les personnes qui nous écoutent. Il faut toujours se mettre en tête que si on a l’impression qu’en respirant, le débit est trop lent et ennuyeux, en fait il n’en est que plus audible et clair.

 

3 – Apprendre à sourire

Les gens ont tendance à ne pas sourire suffisamment. Lorsque l’on fait face à une situation ou un scénario où on est mal à l’aise, on a vite fait de se laisser aller à ses pensées et d’arborer un regard triste sur le visage. Alors que dans beaucoup de cas, on ne l’est pas réellement…

Mais le sourire, ça se travaille. Pas un faux sourire, pas un sourire effrayant, mais un sourire sincère.

 

Vous ne savez pas comment sourire correctement ? Tenez-vous devant un miroir, fermez les yeux et regardez en bas. Levez les yeux, souriez et ouvrez les yeux en même temps. Vous allez voir un vrai sourire, entraînez-vous ! Essayez aussi de garder en vous des pensées positives, des souvenirs, des fous rires… Ça ira tout seul !

 

4 – Poser son regard

À moins que vous ne travailliez à la maison et que vous ne sortiez pas, vous avez probablement de nombreuses conversations avec les gens au quotidien (collègues de travail, factrice, voisins,. commerçants, coachs à la salle de sport et même des étrangers dans la rue…).

À quand remonte la dernière fois que vous avez regardé quelqu’un dans les yeux jusqu’à ce qu’il se détourne d’abord ? Si vous êtes comme moi, vous avez probablement toujours été le premier à « flancher ». Le regard est une étape essentielle dans l’apprentissage de la confiance soi.

 

À partir de maintenant, vous allez être la personne qui ne détourne pas les yeux. Pensez chaque interaction comme une mini-bataille – vos yeux contre les leurs. Tant que vous souriez et que vous clignez des yeux, vous ne verrez pas que c’est effrayant. Si vous êtes timide, ce sera certainement éprouvant au début. Mais vous verrez rapidement que tout le monde est aussi nerveux à l’idée de maintenir le regard.

 

5 – Travailler son mental

Parfois, on a l’impression d’être toujours celle ou celui que l’on était dans le passé. Par exemple, quand on perd du poids, on a tendance à oublier que l’on a changé et à se penser toujours avec des kilos en trop. Il faut du temps pour s’ajuster à son image. Mais il est temps d’arrêter de vivre dans votre tête.

Si vous vous sentez mal à l’aise dans une situation, dites-vous que tout le monde autour de vous l’est probablement aussi. Nous avons tous nos propres failles ; et ce sont ceux qui parviennent à sortir de leur tête et à projeter leur confiance qui obtiennent habituellement les meilleurs résultats. Arrêtez de penser et foncez !

 

Mise en situation : lorsque vous repérez une personne qui vous intéresse, ne vous donnez pas plus de trois secondes avant de l’approcher. Tout ce qui va au-delà vous fera sur-analyser la situation dans votre tête et vous finirez donc probablement par ne rien faire. Vous apprendrez rapidement que «si vous ne demandez pas, la réponse sera forcément toujours non», vous n’avez donc rien à perdre.

Présentez-vous immédiatement à des inconnus lors d’une fête – débarrassez-vous immédiatement de la gêne occasionnée et vous découvrirez que vous pouvez être naturel(le).

Une fois que vous avez préparé votre discours ou votre présentation, n’y pensez plus pendant des heures. Concentrez-vous plutôt sur autre chose pour occuper votre esprit jusqu’à ce qu’il soit temps de vous présenter. Il suffit de suivre le plan et de parler lentement.

Une partie du renforcement de la confiance consiste à prendre des risques et avoir la capacité (et le courage) de faire des choses qui nous effraient.

 

Le bilan de mes conseils pour paraître sûr de soi

À mesure que vous suivez ces cinq étapes, vous commencerez à paraître plus sûr(e) de vous, ce qui rendra vos rencontres plus fructueuses, ce qui vous apportera plus de confiance, ce qui rendra encore PLUS de vos rencontres réussies, et ainsi de suite. Pensez à la confiance en soi comme une boule de neige géante avec beaucoup d’inertie – difficile à démarrer, mais une fois que c’est en marche, l’élan prendra le dessus.

 

Vos devoirs pour aujourd’hui : marchez dans la rue avec la tête haute, les épaules en arrière et un grand sourire sur votre visage, établissez un contact visuel direct avec au moins cinq étrangers qui passent et leur dire un simple bonjour. ils doivent détourner le regard en premier, pas vous.

Les premières fois, vous vous sentirez vraiment mal à l’aise, mais qui s’en soucie ? Vous ne les reverrez plus jamais. À mesure que vous avez plus d’expérience à votre actif, vous pouvez progresser vers d’autres objectifs plus ambitieux, comme amorcer une conversation avec un étranger, prononcer un discours, etc.

 

Une dernière chose : la frontière est mince entre avoir confiance et être arrogant. Personne n’aime les gens arrogants trop sûrs d’eux. La peur et la nervosité sont faciles à détecter, mais il en va de même pour la transparence. Ne changez pas ce que vous êtes, apprenez simplement à être plus confiant en qui vous êtes.